Expos 2018 - 2019

 

La première exposition de l’année scolaire 2018-2019 a été une proposition d’Agnès Noël, dite Grizzly, professeure de l’Athénée récemment admise à la retraite. Titre de son exposition : « d’après photos » : elle a accumulé des centaines de photos au cours de ses années à l’arpb, pour ses cours et lors de toutes les activités de l’école. Quelques-unes ont été reprises ici pour être « recyclées » dans d’autres techniques : peintures, collages, monotypes, photoshop.

Une invitation à regarder autrement l’anecdotique d’une image reportage sur l’école pour penser et ressentir l’impact de ces adolescences sur une sensibilité d’adulte.

 griz 6 griz 2

griz 1 griz 3 griz 4

griz 5 

 

Expo CREAHM

Dessins, peintures, gravures, sculptures… : des travaux réalisés par les artistes du CREAHM de Liège (CREAtivité et Handicap Mental) + rencontre avec les artistes. Etonnant ! Vivifiant ! Quelle rencontre !

IMG 20181120 124732 ConvertImage

IMG 20181120 130159 ConvertImage

 

IMG 20181120 130337 ConvertImage OK

 

Exposition Matthieu Gauthy au PavArt du 3 au 21 décembre 2018

Matthieu a 37 ans, est « marié » et père d’un garçon de 11 ans. Dessinateur de BD et cartooniste, il est aussi professeur de dessin à l’Athénée de Marchin (depuis 2009), à l’Institut d’Agriculture de Huy et à l’Athénée de Saint-Georges.

Depuis quand t’intéresses-tu au dessin, à la bande dessinée ?

Je dessine depuis tout petit. En deuxième primaire, je suis allé en excursion au centre belge de la BD, c’est là que j’ai eu le flash… J’aimais aussi beaucoup les interventions du dessinateur Cabu dans le « Club Dorothée ».

Quand tu étais enfant et adolescent, quels livres aimais-tu, quels étaient tes héros préférés ?

J’ai lu des tonnes de BD. Mais ce sont les aventures de Tintin qui m’ont le plus marqué avec une préférence pour « Les 7 boules de cristal ». J’aime l’atmosphère de mystère qui règne dans cette histoire (même si le scénario n’est pas d’Hergé).

Quel a été ton parcours scolaire ?

J’ai effectué mes six années secondaires à Ste-Marie à Huy. Ensuite, je suis allé faire mon graduat à St-Luc à Liège. Passionné par le cinéma d’animation, j’ai ensuite démarré des études de modélisateur 3D à Albert Jacquard à Namur, mais je n’ai pas terminé. Quand j’ai commencé à travailler pour Casterman, j’ai fait un CAP pendant deux ans aux cours de promotion sociale de St Georges-sur-Meuse.

Et ton parcours professionnel ?

Une fois mes études terminées, j’ai commencé à travailler pour les éditions Casterman pendant plusieurs années. En 2008, j’ai été sélectionné et engagé par RTL-TVI pour être dessinateur de presse dans les grands procès d’assises, le procès Fourniret a été mon baptême du feu ! J’ai également travaillé pour de grands groupes pharmaceutiques comme GSK ou BAXTER. Je travaille pour le journal LA MEUSE depuis 2009 en tant que dessinateur de presse régional. Je travaille également en freelance pour divers commanditaires dont la société chinoise CEBIZ.

En matière de BD, quels sont tes sujets de prédilection, que racontent tes histoires, où trouves-tu ton inspiration ?

J’adore la période de la seconde guerre mondiale. L’histoire, le patrimoine, les biographies de grands hommes m’inspirent beaucoup. Les univers de Starwars et de Disney sont aussi pour moi de grandes sources d’inspiration.

Pour ton expo au PavArt, tu as choisi de montrer essentiellement des dessins de presse. Pour toi, qu’est-ce qu’un bon dessin de presse ?

J’aime l’irrévérencieux, le choquant. Le bon dessin, c’est celui qui va faire rire le citoyen lambda et marqué au fer rouge le politicard. J’aime ce côté « bouffon du roi ». Je n’aime pas les dessins complaisants ou trop gentillets.

Tu as voulu un invité : Jacques Sondron. Pourquoi lui, qui est-il ?

Jacques est pour moi un modèle de réussite dans le milieu. Il est de tous les festivals, se donne corps et âme pour le dessin de presse. Après autant d’années, il me fait toujours autant rire. J’aime l’efficacité de son style. Jacques était aussi mon professeur quand je fréquentais l’atelier BD du centre culturel de Huy (j’avais 16 ans).

Transmets-tu ton savoir-faire à des élèves ?

J’essaie d’ouvrir l’esprit de mes élèves, de les intéresser, de leur donner l’envie et la confiance en eux dont ils ont besoin. Quand j’en repère un qui a des prédispositions, j’essaie de le booster et de le guider.

As-tu d’autres intérêts en matière artistique ?

J’adore la peinture et les estampes japonaises. Parfois je vais même m’acheter des tableaux dans des ventes aux enchères.

L’art, c’est quoi pour toi, ça sert à quoi ?

L’art, c’est notre identité. L’art c’est aussi un divertissement, de la passion, ça nous transporte dans un autre monde, ça a quelque chose de mystique.

D’autres passions dans la vie ?

Le sport à une grande place dans ma vie. Jusqu’à l’année dernière j’étais coach de basket. Je fais beaucoup de course à pied et de VTT. Mon objectif est de faire le Raid Trophy et le marathon de Paris.

Qu’est-ce qui te fait peur ?

La technologie qui prend de plus en plus la place de l’humain.

Qu’est-ce qui te fait plaisir ?

Le contact avec la nature, partager des moments artistiques et sportifs avec mon fils.

De quoi rêves-tu, quel serait ton avenir idéal ?

Vivre pleinement de mon art (même si j’aime beaucoup enseigner).

Si tu étais un héros de bande dessinée ? Batman

Si tu étais un peintre ? Claude Monet

Si tu étais un tableau ? Chasseurs dans la neige de Pieter Brueghel l’Ancien  

Si tu étais un musée ? Le Musée d’Orsay

Si tu étais un monument ? La statue d’Achille Victorieux

Si tu étais un livre ? L’amour du faux de Réal Lessard

Si tu étais un chanteur/un musicien ? Freddy Mercury

Si tu étais un acteur ? Johnny Depp

Si tu étais une couleur ? Bleu

Si tu étais un animal ? Une panthère

Si tu étais une fleur ? L’edelweiss

Si tu étais un repas ? Une pâtisserie

Si tu étais une émotion ? Le désir

DSCN8049 DSCN8052

DSCN8027 DSCN8033 

DSCN8046

 

Le comité du PavArt : Appel à participation

En ce début d’année scolaire, une invitation est lancée aux élèves, aux enseignants, aux éducateurs, à tout le personnel de l’athénée à faire partie du comité de fonctionnement du PavArt.

Le rôle de ce comité est de :

  • déterminer la programmation des expositions
  • assurer la promotion du PavArt
  • organiser la maintenance du pavillon (ouverture, accueil éventuel, montage et démontage des expos)
  • organiser des activités liées aux expositions (rencontre avec les artistes, ateliers, vernissages, …)

Intéressé(e) ? Adressez-vous à : Enhydris (Benoit Cottin), Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.